Dépêches AFP

Burkina: deux morts dans une "attaque terroriste" dans le nord (gouverneur)

18 octobre 2020 à 14h55 Par AFP
Deux personnes, un directeur d'école et un paysan, ont été tués jeudi lors d'une attaque dans la province de l'Oudalan, dans le nord du Burkina Faso, a annoncé dimanche le gouverneur de la région du Sahel, le colonel Salfo Kaboré. "Une attaque terroriste a été perpétrée par des individus armés non identifiés le jeudi 15 octobre aux environs de 18h sur l'axe Salmossi-Markoye, dans la province de l'Oudalan", a écrit le colonel Kaboré dans un communiqué."Le bilan de cette attaque fait état de deux morts: Ousseni Saidou, directeur de l'école de Dambam et Harouna Aly, cultivateur à Markoye", a-t-il précisé. Une personne a également été blessée.Frontalier du Mali et du Niger, le Burkina Faso est le théâtre d'attaques jihadistes régulières depuis 2015. Une élection présidentielle doit s'y tenir le 22 novembre. Selon une loi votée en août, le scrutin sera validé, même si il ne peut pas avoir lieu sur l'ensemble du territoire en raison de l'insécurité.Mercredi, au moins une vingtaine de personnes ont été tuées au cours d'attaques "terroristes" dans trois localités de la province du Seno, également dans le nord du pays, selon un bilan officiel.Dans la nuit du 4 au 5 octobre, 25 civils, majoritairement des déplacés internes fuyant les violences jihadistes, ont été tués dans une attaque dans le centre-nord du pays, selon l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR).Le nord du Burkina est la zone la plus touchée par les attaques jihadistes qui ont fait plus de 1.200 morts, selon un décompte de l'AFP, et plus d'un million de déplacés, fuyant les zones de violences.Les violences jihadistes, mêlées à des conflits intercommunautaires, ont fait 4.000 morts au Mali, au Niger et au Burkina Faso en 2019, selon l'ONU.