Burkina: une mine d'or saccagée par la population, trois blessés

9 août 2019 à 13h05 par AFP

AFRICA RADIO

Trois travailleurs d'une mine d'or industrielle ont été blessés par la population en furie à Youga, dans le centre-est du Burkina Faso, après le décès sur le site d'exploitation d'un "orpailleur clandestin", a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

"Dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 août 2019, un vigile assurant la sécurité de la mine de Youga, dans la commune de Zabré, province du Boulgou, a ouvert le feu sur une personne étrangère à la mine, entraînant la mort de cette dernière", a indiqué dans un communiqué le directeur de la communication du ministère de la Sécurité, Jean-Paul Badoum."Suite à ce drame, des représailles de la part des populations ont occasionné des blessés et d'importants dégâts matériels", a-t-il précisé.Selon un travailleur de la mine joint par l'AFP, "trois personnes ont été blessées, de nombreux engins incendiés et des locaux du site d'hébergement saccagés"."Le seul décès à déplorer est celui de l'orpailleur clandestin qui a été mortellement fauché par un tir du vigile" de la société, a-t-il regretté, précisant que la victime a succombé après avoir été conduite dans un centre médical."Le gouverneur de la région du centre-est a requis les forces de défense et de sécurité pour ramener l'ordre et procédé au regroupement du personnel de la mine à Zabré d'où il sera convoyé à Ouagadougou", a assuré M. Badoum."Le vigile auteur du tir meurtrier a été interpellé et gardé à vue au commissariat de Zabré (et) une enquête a été immédiatement ouverte", a-t-il indiqué, appelant les populations "au calme et à la retenue".Les incidents sont fréquents sur les sites aurifères du Burkina Faso, où les populations des localités abritant ces mines estiment que les retombées pour les communautés locales sont très faibles.La douzaine de mines industrielles que compte le pays a généré en 2018 plus de 1.308 milliards FCFA (près de 2 milliards d'euros) de recettes d'exportation et plus de 226 milliards (340 millions d'euros) de taxes au profit du trésor national. L'or est le premier produit d'exportation du Burkina.Depuis septembre 2017, le secteur minier a enregistré neuf attaques ayant occasionné des décès, des blessés ou des dégâts matériels. Ce secteur est aussi confronté à des enlèvements par des groupes jihadistes.Un géologue canadien a été enlevé et assassiné en janvier dernier. En septembre 2018, un Indien et un Sud-Africain ont été enlevés sur la mine d'or d'Inata (nord). Un Roumain, qui travaillait pour l'énorme mine de manganèse de Tambao (nord), est toujours détenu par des jihadistes depuis son enlèvement en avril 2015.