Calme à la frontière avec la Libye au poste tunisien de Dehiba

2 mai 2011 à 8h26 par La rédaction

POSTE FRONTIERE DE DEHIBA (Tunisie) (AFP)

 Le calme régnait lundi matin au poste frontière de Dehiba, dans le sud de la Tunisie, après des combats qui ont opposé la veille en Libye dans le secteur forces kadhafistes et forces rebelles, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le poste frontière avait été évacué dimanche après-midi alors que des tirs à l'arme lourde étaient entendus à une dizaine de km de là.

Au moins quatre obus de gros calibre, selon l'AFP, tirés par les forces kadhafistes ont touché le sol tunisien sans faire de victimes tout près de la ville de Dehiba située à 4 km de la frontière.

Forces loyalistes et rebelles s'affrontent dans cette zone depuis une semaine pour le contrôle de ce poste frontière et de la route qui mène à Zenten (ouest de la Libye), un axe logistique important pour les deux camps.

Lundi peu avant 09h00 (locales, 10H00 GMT), une trentaine de véhicules de réfugiés libyens fuyant les combats avaient franchi le poste frontière en direction de la Tunisie.

Au poste frontière, côté libyen, une trentaine de rebelles, armés de fusils d'assaut kalachnikov, en uniforme ou porteurs de vêtements civils, devisent tranquillement.

 Ils assurent les journalistes que les combats de la veille avaient été violents mais que les forces de Kadhafi "n'avaient pu avancer".Ils ont par ailleurs démenti des rumeurs insistantes faisant état de frappes menées par des avions de l'Otan dans le secteur dimanche en début de soirée.

Interrogés sur la mort d'Oussama ben Laden annoncée par les Etats-Unis que certains apprennent des journalistes, ils semblent tous très surpris.Après un instant d'hésitation, l'un d'eux lâche : "Quand vont-ils faire la même chose pour Kadhafi?".