Cameroun: 24 tués dans deux raids militaires en zone anglophone (général)

17 juin 2020 à 15h46 par AFP

AFRICA RADIO

Vingt-quatre personnes, présentées comme des séparatistes, ont été tuées lors de deux récents raids de l'armée camerounaise dans la région anglophone du Nord-Ouest du Cameroun, a affirmé mercredi un général, interrogé par la radio d'Etat.

Les soldats camerounais qui combattent les séparatistes dans les deux régions à majorité anglophone du Cameroun depuis près de trois ans ont mené deux grandes opérations ces derniers jours dans le Nord-Ouest, selon le général Valère Nka, chef des opérations militaires dans cette région.Lors de la première opération, dont la date exacte n'a pas été précisée, "nous avons 13 terroristes qui ont été neutralisés", a-t-il indiqué à la Cameroon radio television (CRTV) mardi soir. Cette opération a été menée dans les localités de Bali, Batibo et Widikum où les séparatistes avaient barricadé la route menant au Nigeria voisin, a rapporté la CRTV. Un deuxième "raid" a été lancé par un détachement de l'armée contre un camp de séparatistes dans la localité de Mbokam, permettant de tuer "11 terroristes" et de récupérer "une dizaine d'armes", a ajouté le général.En moins de trois ans, le conflit qui oppose l'armée camerounaise aux séparatistes dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest a forcé près de 700.000 personnes à fuir leur domicile et fait plus de 3.000 morts. Les ONG dénoncent régulièrement des exactions sur les civils commises par les deux camps.