CAN: Lamouchi: Drogba "en net progrès", mais comme les autres joueurs selon le sélectionneur

Par La rédaction

RUSTENBURG (Afrique du Sud) (AFP) - (AFP)

Le capitaine vedette de la Côte d'Ivoire Didier Drogba, remplaçant lors du deuxième match de poules dans la CAN-2013, est "en net progrès, il travaille énormément, mais comme le reste du groupe", a déclaré vendredi son sélectionneur Sabri Lamouchi.

Interrogé sur la possibilité de voir l'attaquant titularisé en quart de finale dimanche contre le Nigeria, le technicien français a répondu: "Didier est en net progrès, il travaille énormément, mais comme le reste du groupe.On essaiera d'aligner la meilleure équipe possible contre le Nigeria, on ne changera rien dans la manière d'aborder le match.Ce que fait Didier, ce que fait chaque joueur, est essentiel pour la suite de l'aventure".

Drogba, qui aura 35 ans le 11 mars, a été remplacé au bout de 74 minutes d'une prestation transparente lors du premier match (2-1 contre le Togo).Il était sur le banc ensuite face à la Tunisie (3-0) et est entré en jeu à la 68e minute.Il était enfin titulaire contre l'Algérie (2-2) dans une rencontre sans enjeu disputée en majorité par les remplaçants des deux premiers matches, et a marqué un but.

Le sélectionneur n'a pas souhaité lever le voile sur son onze de départ."Au premier match, on a eu énormément de chance de prendre le maximum de points, on a eu beaucoup plus de maîtrise lors du deuxième, et lors du troisième, on a eu une réaction d'orgueil, ce qui veut dire que l'équipe n'accepte pas la défaite, a-t-il dit.Ce qui me plaît surtout, c'est cet état d'esprit, qui met en avant le collectif, et ça, c'est important pour la suite".

"On rentre quasiment dans le +money-time+, on n'a pas le droit à l'erreur, d'autant qu'en face il y a une belle équipe et la moindre erreur peut se payer cash, a estimé Lamouchi.C'est une nouvelle compétition, ce match est capital si on veut continuer l'aventure".

"Lors du dernier match, on a eu l'occasion, grâce à notre classement, de faire tourner, et on bénéficie de tout l'effectif, il n'y a aucun bobo, selon le sélectionneur, qui a aussi précisé que les Eléphants avaient "déjà commencé à travailler" les tirs au but, au cas où ils devaient aller jusque-là dimanche.