Centrafrique: le chef de l'ONU "condamne fermement les attaques près de Bangui"

Par AFP

AFRICA RADIO

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, "condamne fermement les attaques près de Bangui par des combattants armés non identifiés", au cours desquelles un Casque bleu rwandais a été tué et un autre blessé, a déclaré mercredi son porte-parole, Stéphane Dujarric.

"Il appelle les autorités centrafricaines à prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la poursuite en justice des responsables de ces attaques odieuses", ainsi que "toutes les parties à mettre fin à la violence et à engager un dialogue constructif", a-t-il ajouté lors de son point-presse quotidien.Il a précisé que la force de Casques bleus de l'ONU avait pris des mesures pour renforcer sa sécurité, ses installations, et la protection de la capitale afin d'éviter toute infiltration de groupes armés dans Bangui. "Le secrétaire général reste très préoccupé par les efforts de déstabilisation menés par les groupes armés en République centrafricaine", a aussi déclaré le porte-parole.Les attaques mercredi contre Bangui sont les premières aux portes de la capitale depuis que six groupes armés ont annoncé en décembre la formation d'une coalition et lancé une offensive pour empêcher le maintien au pouvoir du président Faustin Archange Touadéra, réélu fin décembre à la tête du pays.