Covid-19: la Guinée équatoriale suspend les transports entre ses deux régions

Par AFP

AFRICA RADIO

La Guinée équatoriale a suspendu jusqu'à nouvel ordre le transport aérien et maritime entre la région insulaire de la capitale Malabo, et la région continentale où est située Bata, la capitale économique, faute de matériel pour effectuer les tests du Covid-19.

"A partir de dimanche 14 février, jusqu'à une date qui sera communiquée, tous les vols et voyages par bateau sont suspendus entre Malabo et Bata et vice versa, car le matériel par lequel les tests PCR sont effectués est épuisé" a expliqué le gouvernement de Malabo dans un communiqué lu vendredi à la télévision d'état.Dans ce petit pays pétrolier d'Afrique centrale de 1,3 million d'habitants qui fait face à un regain de l'épidémie de Covid-19, et qui a instauré mardi un couvre-feu pour la première fois, un test PCR négatif est obligatoire depuis le 23 décembre pour se déplacer entre les deux régions.La suspension des transports entre les deux régions est un coup dur pour le pays, très dépendant des importations, car la région continentale approvisionne en produits agricoles la région insulaire.Les échanges avaient déjà été rompues une première fois entre les deux zones pendant le premier confinement, très strict, imposé du 15 avril au 15 juin.Depuis le début de la pandémie, la Guinée équatoriale a annoncé officiellement 5.663 cas de contaminations et 87 décès mais les statistiques officielles du gouvernement font état de plus de 50 nouveaux cas par semaine en moyenne depuis le début de l'année contre 15 auparavant.Les autorités sanitaires ont lancé vendredi la première phase de la campagne de vaccination contre le Covid-19 après avoir reçu un don de la Chine de 100.000 doses de son vaccin développé par la firme Sinopharm.Le vice-président Teodorin Nguema Obiang, également président du Comité national de lutte contre le Covid-19, et sa mère, la Première dame, ont été les deux premiers vaccinés.Le pays est dirigé sans partage depuis plus de 41 ans par Teodoro Obiang Nguema, âgé de 78 ans, et Teodorin, omniprésent sur la scène publique depuis plus d'un an, est présenté de plus en plus ouvertement comme son "dauphin".