Crash en Ethiopie: l'identification ADN des victimes pourrait prendre 6 mois

AFRICA RADIO

16 mars 2019 à 13h57 par AFP

L'identification des restes des 157 victimes du crash dimanche en Ethiopie d'un Boeing 737 MAX 8, grâce à des analyses ADN, pourrait prendre 6 mois, a indiqué samedi la compagnie Ethiopian Airlines dans un document dont l'AFP a obtenu copie.