Des centaines d'immigrés venant de Libye interceptés en mer

Par La rédaction

Rome (AFP)

Des centaines d'immigrés ont été interceptés dans la nuit de lundi à mardi par les garde-côtes italiens, libyens et maltais à bord d'embarcations parties de Libye, au lendemain de la visite du pape François à Lampedusa pour fustiger "l'indifférence" du monde.

Dans un communiqué, les garde-côtes italiens ont annoncé avoir dérouté cinq navires marchands qui se trouvaient dans la zone pour se porter au secours de 303 migrants se trouvant à bord de trois embarcations en difficulté.

La Marine italienne a aussi annoncé avoir secouru un quatrième navire qui se trouvait dans une situation "grave", avec environ 40 personnes à bord.

Des médias italiens ont fait état d'autres arrivées sur l'île sicilienne de Lampedusa, un confetti de 20 km2 plus proche des côtes nord-africaines, situées à environ 100 km, que de la Sicile (plus de 200 km).

Un bateau avec 102 immigrés à bord, dont deux bébés, a aussi été intercepté par l'armée maltaise.

Malte a demandé une aide plus consistante au reste de l'Union européenne pour faire face à l'arrivée d'immigrés, avertissant qu'elle pourrait se trouver dans l'obligation de les renvoyer.

En ce moment, en raison d'une météo favorable, les arrivées de migrants sont incessantes.Depuis le début de l'année, 4.000 ont débarqué à Lampedusa, trois fois plus qu'en 2012.

En 2011, avec les printemps arabes, près de 50.000 migrants et réfugiés avaient déferlé sur Lampedusa et les autorités locales s'étaient trouvées débordées.