Des Mauritaniens quittent Aqmi et se rendent à l'armée mauritanienne

21 novembre 2010 à 20h01 par La rédaction

BAMAKO (AFP)

Vingt-huit jeunes Mauritaniens membres d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ont fait défection des camps de l'organisation dans le Sahara et se sont rendus à l'armée mauritanienne, ont affirmé dimanche à l'AFP des sources militaires dans le nord du Mali.

"Vingt huit jeunes Mauritaniens ont fui les bases d'Aqmi dans le Sahara et sont actuellement en route vers la Mauritanie", a affirmé à l'AFP une source militaire mauritanienne, contactée par téléphone dans le nord du Mali, à la frontière entre Mali et Mauritanie.

"Ils sont très jeunes et ont été endoctrinés.Certains ont même 14 ans.Leur retour est le fruit d'un travail sur le terrain", a ajouté la même source qui a tenu à ajouter: "Nous ne voulons pas trop médiatiser l'affaire.Il faut protéger ces jeunes qui sont encore mineurs".

"Certains ont été battus dans les camps par Aqmi", a affirmé la même source.

Une source militaire étrangère sur le terrain a également assuré qu'"une trentaine de jeunes, très jeunes Mauritaniens", avaient fait "défection des rangs d'Aqmi" et se dirigeaient vers la Mauritanie.

Au début du mois, les mêmes sources avaient annoncé que six jeunes Mauritaniens avaient fui les bases d'Aqmi.

L'infiltration d'Aqmi par des éléments dépêchés par l'armée mauritanienne aurait notamment permis d'obtenir ces défections, selon ces sources.

Une nouvelle loi sur le terrorisme, adoptée en juillet par le Parlement mauritanien, avait ouvert la voie du repentir aux combattants islamistes, pour tenter de contrer l'expansion d'Aqmi dans les pays du Sahel.

Ce texte offre aux extrémistes qui se rendent aux autorités "avant leur arrestation" des conditions spéciales pouvant aller jusqu'à leur mise en liberté sous contrôle.

Un forum sur le terrorisme et l'extrémisme organisé le mois dernier à Nouakchott avait pris une résolution encourageant cette procédure, afin d'inciter la jeunesse "égarée" à revenir à la raison et "ré-épouser l'islam modéré en vigueur" en Mauritanie.