Egypte: exécution d'un moine copte pour le meurtre d'un évêque (famille)

Par AFP

AFRICA RADIO

Un moine copte a été exécuté dimanche pour le meurtre en 2018 de l'évêque Epiphanius, 68 ans, qui dirigeait le monastère Saint-Macaire de Scété à 80 kilomètres au nord-ouest du Caire, a-t-on appris auprès de la famille du condamné.

"Nous avons été avertis à 08H00 (06H00 GMT) ce matin que l'exécution avait eu lieu à la prison de Damanhour et je suis en route pour récupérer le corps", a dit à l'AFP Hany Saad Tawadrous, frère du moine Isaïe al-Makari qui avait été condamné en 2020.Le haut dignitaire religieux avait été retrouvé gisant dans un couloir du monastère avec des blessures à la tête.Wael Saad Tawadros, qui avait pris le nom d'Isaïe al-Makari en tant que moine Saint-Macaire de Scété, avait avoué avoir frappé l'évêque avec une barre de métal, avec la complicité d'un second moine, Philotheos al-Makari.Le premier a rapidement été défroqué après la découverte du corps.L'affaire, qui a défrayé la chronique durant près de deux ans, a profondément choqué la plus importante minorité chrétienne du Moyen-Orient.Les Coptes représentent 10 à 15% des plus de 100 millions d'Egyptiens et font souvent l'objet de discriminations voire de violences extrémistes, dans un pays majoritairement peuplé de musulmans.Des rumeurs sur les possibles motifs du meurtre --ambition et affaires de moeurs, en tête-- ont fleuri au fil des mois mais les autorités ont simplement évoqué des "différends" entre les trois hommes d'Eglise.La justice égyptienne a condamné à mort les deux moines Isaïe et Philotheos al-Makari en avril 2019, après avoir obtenu l'aval du Grand Mufti du pays, pour avoir commis "l'un des plus grands crimes", selon le jugement du tribunal.La Cour de cassation a confirmé cette décision en juillet 2020 tout en réduisant la peine de Philotheos al-Makari à 25 ans de prison, soit la perpétuité en Egypte.