Egypte: Moubarak forme une commission pour amender la Constitution

8 février 2011 à 9h34 par La rédaction

LE CAIRE (AFP)

 Le président égyptien Hosni Moubarak, fortement contesté dans la rue, a formé une commission en vue d'amender la Constitution, a annoncé mardi le vice-président Omar Souleimane.

M. Moubarak a "signé un décret présidentiel en vertu duquel il a formé une commission qui aura pour mission d'apporter des amendements à la Constitution", a annoncé M. Souleimane à la télévision d'Etat à l'issue d'une rencontre avec le président égyptien.

Un dialogue national a été lancé dimanche entre le pouvoir et les différentes forces de l'opposition, dont pour la première fois les Frères musulmans, en vue d'une "transition pacifique du pouvoir basée sur la constitution". 

Les amendements qui font l'objet de ce dialogue sont liées au nombre de candidatures à la présidentielle ainsi qu'au mandat présidentiel, alors que l'élection est prévue en septembre prochain.

Par ailleurs, Moubarak a rencontré mardi au palais présidentiel le chef de la diplomatie des Emirats arabes unis, Abdallah ben Zayed Al-Nahyane, a rapporté l'agence Mena.

Il s'agit de la première rencontre entre le chef d'Etat, dont la rue réclame le départ, et un responsable étranger depuis le début il y a deux semaines du mouvement de contestation sans précédent qui secoue l'Egypte. Le président Hosni Moubarak a reçu du ministre "une lettre de son frère le président des Emirats arabes unis, cheikh Khalifa ben Zayed Al-Nahyane", a précisé l'agence. 

Fin janvier, les autorités des Emirats arabes unis avaient exprimé leur confiance dans "la capacité des frères" en Egypte à surmonter la crise dans ce pays. Jeudi, le chef de la diplomatie émiratie s'en est pris vivement aux pays qui poussent à la révolte en Egypte, faisant allusion à l'Iran sans le nommer.

M. Moubarak, au pouvoir depuis près de 30 ans, fait l'objet d'un mouvement de contestation populaire sans précédent depuis le 25 janvier.Il a annoncé qu'il ne briguerait pas un sixième mandat.