Elections/RDC: ultime avertissement à la Commission électorale avant les résultats

Par AFP

AFRICA RADIO

Les trois missions d'observation électorale congolaises ont lancé ensemble in extremis une dernière mise en garde à la Commission électorale qui doit publier mercredi soir les résultats provisoires de l'élection présidentielle en République démocratique du Congo.

Le "devoir" de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) consiste à "ne publier que les résultats issus des urnes", écrivent dans un communiqué commun la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), les protestants de l'Eglise du christ du Congo (ECC) et l'ONG Symocel.Ce communiqué a été distribué à la presse au moment où la Céni doit annoncer des résultats mercredi soir à 23h00 (22h00 GMT) selon son président, Corneille Nangaa."La Nation attend la fête à la publication du nom du président élu et non la désolation, encore moins les violences", ajoutent les deux principales confessions religieuses du pays et la Synergie des missions d'observation citoyenne des élections (Symocel).Les trois missions ont demandé aux candidats de "ne pas inciter" leurs sympathisants "à la violence" et de "recourir aux voies de droit" pour toute contestation.La Conférence épiscopale (Cenco) déclare avoir déployé 40.000 observateurs dans les bureaux de vote le jour du vote le 30 décembre.La Cenco a affirmé dès jeudi "que les données à sa disposition issues des procès-verbaux des bureaux de vote consacre le choix d'un candidat comme président dee la République", sans jamais préciser quelles étaient ces données.La Symocel, qui revendique 18.000 observateurs, avait indiqué mardi que les procès-verbaux n'étaient pas affichés dans la plupart des centres locaux de compilation.L'Église protestante a revendiqué 10.000 observateurs et demandé mardi à la Commission électorale (Céni) de publier la "vérité des urnes".