En Algérie, les incarcérations d'ex-dirigeants n'ont pas calmé la rue

L'emprisonnement d'ex-dirigeants politiques piliers de la présidence d'Abdelaziz Bouteflika, dont le très impopulaire Ahmed Ouyahia, n'a pas calmé la contestation en Algérie, où les manifestants sont à nouveau mobilisés en masse vendredi pour réclamer le départ de "tout le système".

AFRICA RADIO

14 juin 2019 à 15h31 par AFP