Guillaume Soro condamné à 20 ans de prison

Par La rédaction

AFRICA RADIO

L'ancien chef de la rébellion ivoirienne Guillaume Soro, candidat à la présidentielle d'octobre 2020, a été condamné à 20 ans de prison pour "recel de détournement de deniers publics" et "blanchiment de capitaux" par le tribunal correctionnel d'Abidjan au terme d'une audience boycottée par ses avocats.

Accusé d'avoir acheté en 2007 sa résidence d'Abidjan avec des fonds publics, M. Soro, qui vit en France, a été condamné à "20 ans d'emprisonnement, 4,5 milliards F CFA d'amendes" (6,8 millions d'euros), la confiscation" de sa maison et la privation de droits civiques pour 5 ans.

Un nouveau mandat d'arrêt a été émis à l'encontre de l'ancien président de l'Assemblée nationale qui, sauf appel fructueux, se voit ainsi interdire de se présenter à la présidentielle d'octobre.

"Je reste candidat à la présidentielle et je gagnerai", a réagi rapidement M. Soro sur les réseaux sociaux, qualifiant le procès de "parodie".