Guinée: la Cédéao veut un scrutin présidentiel dans les trois semaines

Par La rédaction

ABUJA (AFP)

La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a demandé vendredi à la Guinée d'organiser sa présidentielle dans les trois semaines à venir, après le report du second tour qui était prévu dimanche.

L'appel a été lancé à la fin d'un sommet d'une journée de la Cédéao à Abuja, centré sur la crise en Guinée-Bissau, voisine de la Guinée.

Les dirigeants "ont demandé aux parties impliquées de coopérer sans exclusive et d'annoncer immédiatement une date pour la tenue effective du second tour de l'élection présidentielle qui ne doit pas avoir lieu au-delà d'une période de trois semaines à dater d'aujourd'hui", dit un communiqué.

La Cédéao invite aussi les Guinéens de faire preuve de "retenue, tolérance et respect de la loi et de l'ordre".

La Guinée se trouve dans une impasse politique après l'annonce jeudi du report sine die du second tour de la présidentielle après des violences.

Le premier tour s'était déroulé le 27 juin et des appels ont été lancés au niveau international et régional pour que le second tour se déroule aussi rapidement que possible.

Il doit opposer l'ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo à un opposant historique, Alpha Condé.