Guinée: le président de la Céni lance un appel pour "que le calme revienne"

25 octobre 2010 à 4h59 par La rédaction

CONAKRY (AFP)

 Le nouveau président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) en Guinée, le général malien Siaka Sangaré, a lancé dimanche soir un appel au peuple et aux deux candidats à la présidentielle "pour que le calme revienne dans les localités" de Guinée.

"Je voudrais lancer un appel solennel au peuple guinéen et surtout aux deux candidats (au second tour, Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo) pour qu'ils fassent tout pour que le calme revienne dans toutes les localités", a déclaré le général malien, dans une interview accordée dimanche soir à l'AFP et RFI (Radio France international).

Il faut "réunir le plus rapidement possible les conditions idoines pour organiser un bon deuxième tour", a fait valoir le dirigeant de la Céni.

 Le général malien espère cependant "pouvoir annoncer lundi la nouvelle date" du second tour, et assure que "les préparatifs du scrutin vont bon train".

Il avait annoncé vendredi un nouveau report de ce second tour, deux jours avant la date prévue pour le vote.Ce report avait été justifié notamment par les "dysfonctionnements" enregistrés dans la marche de la Céni.

Ces derniers jours, plusieurs villes du pays - Conakry, Kankan, Siguiri, Kissidougou, N'Zérékoré - ont connu des affrontements entre partisans des deux candidats à la présidentielle, mais aussi, parfois, des agressions visant spécifiquement les Peuls, selon des récits d'habitants.

 Dimanche, différents témoins ont notamment rapporté à l'AFP que des affrontements avaient opposé des habitants de Kissidougou (sud-est) d'ethnies malinké et peule.Des boutiques appartenant à des peuls y avaient été saccagées et des personnes des deux camps blessées.