Inondations au Tchad: 150.000 personnes touchées

12 octobre 2010 à 19h21 par La rédaction

LIBREVILLE (AFP)

Les inondations qui touchent le Tchad depuis juillet ont affecté 150.000 personnes et 52.600 hectares de terres ensemencées ont été envahis, selon un rapport mardi du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) dans ce pays.

19 des 22 régions du pays sont touchées et "environ 150 000 personnes affectées", selon l'OCHA.

"Les surfaces emblavées inondées sont estimées à 52.600 hectares.Les régions les plus affectées sont Hajer Lamis (18 000 hectares perdus, nord de N'Djamena) et Bongor (16.550 hectares perdus, sud de N'Djamena).La sécurité alimentaire des populations ayant perdu les récoltes du fait des inondations va probablement dépendre de l'assistance du gouvernement et de ses partenaires pour un temps", note le bureau.

"Le bilan à Bongor et dans les localités environnantes depuis juillet (...) est de 9 900 ménages affectés (soit 40.600 personnes), 16 600 habitats détruits", souligne-t-il notamment.

"Les mauvaises conditions d'hygiène entraînées par les inondations ont contribué à la détérioration de la situation sanitaire dans certaines localités.Le choléra a été enregistré dans quatre régions", indique la même source.

Début septembre, l'OCHA estimait à près de 144.600 personnes les personnes touchées" et de près de 32.000 hectares de cultures perdus"

Le Tchad était déjà affecté par une crise alimentaire après une mauvaise campagne agricole 2009-2010 avec des pertes de récoles et une forte mortalité au sein du cheptel.