JDA du Mardi 06 Décembre 2011

Par La rédaction

L'ancien président de la Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo a comparu hier pour la première fois devant la cour pénale internationale. Une audition qui a duré environ 30 min devant la présidente de la Chambre préliminaire, Silvia Fernandez de Gurmendi. Les charges retenues à son encontre lui ont été signifiés et de son côté, il a pu s'exprimer quant à ses conditions d'arrestations. Il a profité de cette première tribune pour mettre en cause le rôle de la France qu'il accuse d'ingérence. Il dit avoir été arrêté « sous les bombes » française. Nous développons tout cela le journaliste du magazine Jeune Afrique, Philippe Perdrix.