La procureure de la CPI à Kinshasa

Par AFP

AFRICA RADIO

La procureure générale de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda, est arrivée mardi à Kinshasa, à indiqué le bureau de la CPI, alors que des demandes d'enquêtes sur la République démocratique du Congo ont été adressées à la Cour.

Mme Bensouda doit rencontrer des membres du gouvernement et des institutions judiciaires, et tenir une conférence de presse jeudi, selon cette même source.En janvier, une résolution du Parlement européen a demandé "instamment à la CPI et à l'ONU d'enquêter sur des allégations" de crimes contre l'humanité dans le Kasaï (centre).Le 1er mars, le mouvement citoyen Congolais Debout avait aussi demandé à la CPI d'enquêter sur la répression des manifestations pacifiques.Au total 16 personnes ont été tuées depuis le 31 décembre dans la répression de trois marches d'un collectif proche de l'Eglise catholique. Les marcheurs demandaient au président Joseph Kabila de déclarer publiquement qu'il allait bien quitter le pouvoir.Des élections sont prévues le 23 décembre en RDC pour le départ du président Kabila, toujours au pouvoir alors que son deuxième et dernier mandat a pris fin le 20 décembre 2016.L'opposition a pu se rassembler lors d'un meeting il y a une semaine pour la première fois depuis septembre 2016.Ce mardi, plusieurs militants du mouvement pro-démocratie Lutte pour le Changement (Lucha) ont été arrêtés alors qu'ils voulaient manifester à Goma (est), dont deux leaders, Fred Bauma et Rebecca Kavugho, avant d'être libérés en soirée.Le collectif catholique à l'origine des marches a récemment demandé au président Kabila la libération de cinq jeunes militants pro-démocratie du mouvement Filimbi détenus depuis fin 2017.Deux jeunes militants du parti d'opposition Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) sont détenus depuis six mois par l'Agence nationale de renseignement (ANR), a rappelé mardi le site d'information actualité.cd.