La Rue Arabe convulse sur le mode de la Révolution Tunisienne

Par La rédaction

Le gage de Confiance du Gouvernement de Transition démocratique à l'épreuve de la Rue. La rue tunisienne n'en finit pas de contester la composition du gouvernement de transition. On était toujours dans l'expectative ce mercredi à Tunis d'un remaniement ministériel, annoncé ces dernières 48 HEURES, comme imminent sous la pression de la rue. Le gouvernement d'union Nationale de transition va devoir encore donner des gages de confiance et calmer les esprits. Il s'agit bien de faire table rase du passé .Les manifestants divisés désormais entre camp pro-gouvernemental de transition et anti se sont affrontés la nuit dernière durant. Les manifestants ,venus pour la plupart de la ville de Sidi Bouzid et de Kasserine, épicentres de la Révolution de la dignité et de la liberté réclament la mise à l'écart pure et simple de l'exécutif de transition de caciques de l'ancien régime déchu ,pour l'essentiel des technocrates qui n'ont rien à avoir avec le parti de Ben Ali, le RCD . Parti aujourd'hui honni qui a régné durant 23 ans comme une chape de plomb sur le pays. Amnesty International a appelé dans un communiqué rendu public lundi, le gouvernement de transition à prendre des mesures décisives et des reformes de fond, pour rompre avec l'ancien régime et des décennies d'atteinte aux droits humains les plus élémentaires, qui ont marqué l'ancien régime. On vient d'apprendre à l'instant, qu'un mandat d'arrêt international a été lancé par la justice tunisienne contre le président déchu et sa femme. La justice tunisienne a également demandé l'aide d'Interpol .Et la rue égyptienne, manifeste à son tour sur le mode tunisien .Plusieurs arabes, craignaient déjà l'effet Domino de la révolution à la Tunisienne. Inspirés par la cyber-révolution à la façon de Degage Ben Ali "Degage Moubarak ".Des milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues, ordonnant, le départ d'un président Hosni Moubarak au Pouvoir depuis 30Ans. La Maison Blanche s'est adressé dans un communiqué au Gouvernement Egyptien "il a une occasion importante d'être sensible, aux aspirations, du peuple égyptien et de mener des reformes politique, économique et sociale. Dans son discours sur l'état de la Nation, B.Obama a affirmé quelques heures auparavant que les Etats unis, étaient solidaires des tunisiens et soutenaient les aspirations démocratiques de tous les peuples.En visite en Tunisie, le sous secrétaire d'Etat pour le proche orient M. Jeffrey D. Feltman, a salué à l'issue d'un entretien avec le chef de la diplomatie tunisienne Mr Kamel Morjane, l'exemple tunisien pour des reformes dans les pays arabes qui répondront aux aspirations légitimes politiques, sociales, et économiques des populations, surtout si elles sont revendiquées de manière légale et pacifique. Le peuple tunisien doit décider seul de son propre sort pour construire un pays libre et préparer des élections transparentes", a déclaré lors d'une conférence de presse tenue au siège de l'ambassade des Etats unis à Tunis M. Jeffrey D. Feltman, sous-secrétaire d'Etat américain pour le Proche-Orient proposant "l'assistance" des américains, dans ce processus. Mr Jeffrey feldman a aussi plaidé pour la stabilité de la situation en Tunisie qui selon lui, dépendra des élections attendues dans six à sept mois .Et Ce sont Ces élections a conclu le haut responsable américain qui détermineront la crédibilité et le caractère démocratique du gouvernement. Samira MAHDAOUI -Correspondante Africa1 en TUNISIE