La Somalie invite le Kenya à rouvrir son ambassade à Mogadiscio

Par AFP

AFRICA RADIO

Le gouvernement somalien a appelé le Kenya à rouvrir sa mission diplomatique à Mogadiscio, affichant sa volonté de "normalisation" et de "reprise de relations diplomatiques complètes" entre les deux pays, dans une note consultée dimanche par l'AFP.

La représentation kényane en Somalie est fermée depuis décembre dernier, quand la Somalie a annoncé la rupture de ses relations diplomatiques avec son voisin, "en réponse aux violations politiques récurrentes et éhontées du Kenya contre (sa) souveraineté".L'ambassadeur kényan à Mogadiscio avait alors été expulsé et l'ambassadeur somalien à Nairobi rappelé.Le gouvernement somalien a annoncé le 6 mai la reprise des relations diplomatiques avec le Kenya, qui avait de son côté indiqué "prendre note" de cette annonce et "attendre avec intérêt la poursuite de la normalisation des relations par les autorités somaliennes"."Dans un esprit de bon voisinage, la République fédérale de Somalie appelle la République du Kenya à rouvrir sa mission diplomatique en Somalie, et le gouvernement fédéral de Somalie rouvrira réciproquement son ambassade au Kenya", écrit le ministre somalien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdirizak Mohamed dans une note datée de samedi adressée à son homologue kényan."La reprise de relations diplomatiques complètes sera un début positif pour le lancement de discussions bilatérales entre les deux pays", a-t-il ajouté, rappelant la volonté du gouvernement somalien d'une "normalisation des relations diplomatiques entre les deux pays".Le ministère kényan des Affaires étrangères n'avait pas répondu dimanche soir aux demandes de commentaires de l'AFP.Les deux voisins d'Afrique de l'Est, qui partagent 700 kilomètres de frontière commune et sont en théorie alliés dans la lutte contre les islamistes shebab, nourrissent des relations tumultueuses.La Somalie a régulièrement accusé le Kenya d'ingérence, tandis que ce dernier a accusé Mogadiscio de chercher un bouc émissaire à ses problèmes internes.La rupture des relations diplomatiques en décembre 2020 est intervenue alors que le président kényan Uhuru Kenyatta recevait à Nairobi le président de la république autoproclamée du Somaliland, non reconnue par la communauté internationale et que Mogadiscio considère comme faisant partie intégrante de la Somalie. Les deux pays se disputent également au sujet du tracé de leur frontière maritime dans l'océan Indien, un dossier qui doit être tranché par la Cour internationale de justice, principal organe judiciaire de l'ONU. Un autre point de tension concerne le Jubaland, Etat du sud de la Somalie frontalier du Kenya. Le Kenya considère cette région comme une zone-tampon entre son territoire et les shebab, affiliés à Al-Qaïda, et il soutient le président régional, Ahmed Madobe, dont les relations avec Mogadiscio sont houleuses.