Le développement de liens entre la Chine et l'Afrique "inévitable", selon l'UA

10 juin 2012 à 15h32 par La rédaction

LIBREVILLE (AFP) - (AFP)

Le développement des relations économiques entre la Chine et l'Afrique est inévitable, ont convenu le président de la Commission de l'Union africaine (UA) Jean Ping ainsi que des personnalités chinoises présentes dimanche au New York Forum Africa à Libreville.

"Nous avons l'offre, la Chine la demande"."C'est inévitable" que les relations économiques se développent, a affirmé M. Ping lors d'un débat sur les relations entre la Chine et l'Afrique pendant le forum qui rassemble des centaines de personnalités autour du développement de l'Afrique.

Le président de la Commission de l'UA a toutefois souligné qu'il ne fallait pas que l'Afrique se contente d'exporter ses matières premières: "Qu'allons-nous envoyer à la Chine?Pas seulement des matières premières.Il faut transformer une partie des matières premières ici (en Afrique), a-t-il estimé.

"La Chine et l'Afrique ont besoin l'une de l'autre", a affirmé Yan Lan de Greater China Investment Banking Lazard."La Chine, avec son énorme croissance (...) a besoin de ressources naturelles, minières mais aussi d'explorer de nouveaux marchés potentiels".

"Avec le développement de grands groupes chinois, pas seulement ceux appartenant à l'Etat mais aussi les privés, ces grands groupes qui deviennent des leaders mondiaux ont besoin de nouveaux marchés.L'Afrique offre ces marchés potentiels", a poursuivi Mme Yan Lan.

"Les pays africains ont besoin d'argent, de financements, de technologies mais aussi de l'expérience des compagnies chinoises pour leur industrialisation.Quant aux investissements chinois, ils devraient être plus orientés vers l'industrie pour apporter de la valeur ajoutée, de la formation, et accroître l'emploi.Cela pourra contribuer à un développement durable de l'Afrique", a-t-elle estimé.