Le pouvoir malien veut toujours un accord avec les rebelles

17 juin 2013 à 14h12 par La rédaction

OUAGADOUGOU (AFP) - (AFP)

Les autorités maliennes ne veulent pas une "rupture des négociations" en cours à Ouagadougou avec les rebelles touareg occupant Kidal (nord du Mali) et sont prêtes à signer un accord si leurs amendements sont acceptés, a affirmé lundi un émissaire de Bamako.

"Il n'y a pas de rupture des négociations.Nous sommes toujours présents à Ouagadougou, déterminés à conclure un accord qui sera le prélude au dialogue intermalien", a déclaré à l'AFP Tiébilé Dramé, chef de la délégation de Bamako."Nous sommes prêts à signer si nos derniers amendements sont pris en compte", a-t-il assuré, refusant de préciser l'objet des amendements proposés.