Le "tueur en série" nigérian plaide coupable, selon la police

23 octobre 2019 à 9h52 par AFP

AFRICA RADIO

Un homme accusé d'avoir assassiné plusieurs femmes dans des hôtels de Port Harcourt, dans le sud du Nigeria, a plaidé coupable de meurtre, a déclaré la police locale mercredi.

L'accusé, Gracious David West, 26 ans, a été arrêté le mois dernier, après la découverte de nombreuses femmes mortes par strangulation et avec un tissu blanc enroulé autour de la taille et du cou, faisant penser à des crimes rituels. "Le suspect a été inculpé mardi pour le meurtre de dix femmes, mais il n'a reconnu sa culpabilité que pour la mort de neuf d'entre elles", a expliqué à l'AFP le porte-parole de la police locale Nnamdi Omoni. Dans l'Etat de Rivers, où se situe Port Harcourt et où les taux de criminalité sont parmi les plus élevés du Nigeria, les accusations de meurtre sont passibles de la peine de mort, bien que celle-ci soit rarement appliquée. Son procès devrait débuter le 18 novembre prochain. Lors de son arrestation, la police locale n'avait pas hésité à faire parader celui qu'elle désignait déjà comme "l'assassin" ou le "tueur en série" et a publié une vidéo où Gracious David West avouait ses crimes sur Twitter. Des milliers d'internautes avaient alors mis en doute la véracité de ce témoignage, tandis que d'autres regrettaient qu'il puisse être considéré comme un vice de forme dans l'enquête et annule un procès contre le suspect. Cette vague de meurtres avait provoqué une vive indignation à travers le Nigeria après que le commissaire de la police locale eut suggéré que les victimes étaient des prostituées et proposé de "rééduquer les femmes et les décourager de se prostituer pour ne pas devenir les prochaines victimes de ces crimes."Des femmes étaient descendues dans les rues de Port Harcourt en septembre lors d'une série de manifestations appelant à une meilleure protection de la part de la police.