Les deux otages espagnols d'Aqmi libérés ont quitté le Burkina

Par La rédaction

OUAGADOUGOU (AFP)

 Les deux coopérants espagnols libérés lundi par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ont quitté Ouagadougou peu après 19H30 (heure locale et GMT) pour Barcelone, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

Roque Pascual et Albert Vilalta ont quitté la base aérienne de la capitale burkinabè, en compagnie de la secrétaire d'Etat à la Coopération, Soraya Rodriguez.

Les deux hommes visiblement épuisés, avaient été reçus auparavant par le président burkinabè, Blaise Compaoré.

"Merci, merci beaucoup à tout le monde", a déclaré en français Albert Vilalta, dans une brève allocution à la presse.

Leur libération a été annoncée officiellement lundi par le gouvernement espagnol qui avait dépêché un avion dans la capitale burkinabè.