Les Etats-Unis promettent des projets à long terme contre la famine en Afrique

Par La rédaction

WASHINGTON (AFP) - (AFP)

Des responsables américains ont promis jeudi devant le Congrès des Etats-Unis de travailler à des solutions permanentes pour combattre la faim dans la Corne de l'Afrique, en particulier en Somalie où la crise reste aiguë bien que la famine soit officiellement terminée.

Lors d'une audition devant une commission spéciale du Congrès, plusieurs responsables ont souligné que davantage de pluies amélioreraient la situation dans ce pays, mais qu'il était aussi important d'assurer la stabilité politique dans une Somalie dépourvue de véritable gouvernement central depuis deux décennies et où les milices rebelles shebab, liées à Al-Qaïda, bloquent l'arrivée de l'aide internationale.

L'ONU estime que des dizaines de milliers de personnes ont péri depuis le début de la famine en Somalie déclaré en juillet 2011.Si les Nations unies ont estimé le 3 février que le pays était officiellement sorti de l'état de famine, quelque 2,34 millions de personnes --soit un tiers de la population-- a encore besoin d'aide.

"Les pluies (en Somalie) restent incertaines et, même si la famine a reculé, la situation dans ce pays reste l'une des plus graves de la planète", a insisté Nancy Lindborg, responsable au sein de l'agence américaine pour le développement international.

Mme Lindborg a ajouté que les Etats-Unis et d'autres importants donateurs se réuniraient au Kenya fin mars pour promouvoir des projets d'aide à long terme pour la Corne de l'Afrique, comprenant entre autres la vaccination du bétail et le développement de moyens de subsistance alternatifs pour les populations.

De tels efforts ont déjà donné des résultats en Ethiopie, permettant à 7,6 millions de personnes de ne pas avoir besoin d'aide alimentaire durant la sécheresse, selon la responsable.

Le député démocrate Jim McGovern, co-président de la commission ayant organisé l'audition, a de son côté encouragé l'administration Obama à faire de la lutte contre la famine une priorité à la fois internationale et nationale.

Le président Barack Obama avait lancé peu de temps après sa prise de fonctions en 2009 le programme "Nourrir le Futur" pour lutter contre la faim dans le monde.