Les Frères musulmans égyptiens prêts à des contacts avec Washington

Par La rédaction

LE CAIRE (AFP) - (AFP)

Les Frères musulmans égyptiens se sont dits ouverts à des contacts avec les Etats-Unis "dans un contexte de respect" des valeurs de la confrérie, a déclaré jeudi à l'AFP un de leurs porte-parole, Mahmoud Ghozlan.

"Nous souhaitons des rencontres dans un contexte de respect", a-t-il déclaré à l'AFP, après que la secrétaire d'Etat Hillary Clinton eut affirmé que les Etats-Unis "continuent leur approche de contacts limités" avec l'organisation islamiste dans le cadre de la transition en Egypte.

"Nous désapprouvons depuis longtemps la politique américaine de soutien aux dictateurs aux dépens du peuple dans la région" et les Etats-Unis "sont le pays occidental le plus détesté par les Arabes pour cette raison", a-t-il ajouté.

M. Ghozlan a toutefois affirmé que "si les Etats-Unis veulent réellement respecter nos valeurs et soutenir la liberté comme ils disent vouloir le faire, alors cela ne nous pose pas de problème".

Le responsable islamiste a ajouté qu'à ce jour il n'y avait "pas eu de contacts directs entre les Frères musulmans et les Etats-Unis", et précisé que depuis le renversement du président Hosni Moubarak le 11 février "il n'y a pas eu de rencontre, directe ou indirecte".

Il a toutefois reconnu des contacts par le passé avec des députés, à l'époque où la confrérie disposait d'un groupe parlementaire, et en présence d'élus d'autres formations.