Madagascar: 37 voleurs de zébus tués par les forces de l'ordre

Par La rédaction

Antananarivo (AFP)

Les forces de l'ordre ont affirmé avoir abattu mercredi 37 voleurs de zébus dans le sud de Madagascar, tandis qu'un villageois a été tué, nouvel épisode d'une véritable guerre qui ensanglante la région depuis des mois.

"Une attaque de dahalos", le nom local des voleurs de bétail, a eu lieu aujourd'hui vers cinq heures du matin (02H00 GMT) "dans la localité d'Esira, district d'Amboasary Sud et dans le village de Ranomafana, district de Fort Dauphin", indique un communiqué de la gendarmerie.

Alerté par les villageois, les forces de l'ordre se sont mobilisées rapidement pour rattraper les dahalos.Selon le bilan officiel, dans les affrontements avec les forces de l'ordre, sept voleurs de bovidés ont été tués à Esira et trente autres à Ranomafana, et "il ne s'agit encore que d'un résultat provisoire", précise le communiqué.

Un villageois a aussi perdu la vie après avoir prêté main forte aux forces de l'ordre selon la gendarmerie.

La gendarmerie a utilisé "la surveillance aérienne par hélicoptère pour appuyer les éléments au sol".

Le vol de bétail est une tradition dans le sud de Madagascar.Mais depuis 2012, le phénomène a pris une ampleur criminelle, provoquant des centaines de morts et poussant le président de la Transition Andry Rajoelina à déployer dans cette région très reculée et difficile d'accès une force spéciale de restauration de la paix, dénommée "Tandroka" ou "corne de zébu".

En 2012, les officiers qui ont conduit l'opération "Tandroka" ont été accusés par des paysans et des politiciens d'avoir commis des exactions contre la population civile.