Mali: l'armée affirme repousser une attaque de rebelles touareg

Par La rédaction

BAMAKO (AFP) - (AFP)

L'armée malienne était en train de "repousser" mardi une attaque menée par des rebelles touareg sur la localité de Niafounké (nord-ouest), a appris l'AFP de source militaire.

"Nos troupes repoussent actuellement une attaque rebelle non loin de Niafounké et ça continue", a déclaré à l'AFP, le lieutenant Ismael Maïga.

Moussa Salam, porte-parole de la rébellion qui a dit être sur place, joint au téléphone par l'AFP depuis Bamako, a indiqué que les rebelles font "effectivement face à l'armée du Mali à Niafounké"."Les combats continuent", a-t-il dit.

L'échange de tirs a été confirmé par le responsable d'une ONG qui réside dans la région."Ca tire actuellement à Niafounké.Les deux camps tirent de loin", a-t-il affirmé.

Les rebelles touareg du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA), ont lancé mi-janvier une offensive en différents endroits du nord-est et du nord-ouest du Mali en y attaquant plusieurs villes.

Il s'agit de Ménaka, près de la frontière du Niger, de Tessalit et Aguelhoc, près de la frontière algérienne, de Léré, proche de la Mauritanie, puis mardi de Niafounké, non loin de Léré.

Les combats avec l'armée malienne ont fait des dizaines de morts, rebelles et militaires essentiellement.

Un millier de personnes ont quitté Léré, l'une des villes attaquées dans le nord-ouest pour se réfugier en Mauritanie proche.