Maroc: quatorze militants espagnols arrêtés, bientôt renvoyés aux Canaries

Par La rédaction

RABAT (AFP)

Quatorze espagnols ont été arrêtés samedi soir à Lâayoune, chef-lieu du Sahara occidental, au cours d'une manifestation en faveur de l'indépendance du territoire, et doivent être renvoyés dimanche soir aux Canaries, a-t-on appris auprès d'une source locale.

"La manifestation à laquelle ont participé ces militants espagnols a commencé samedi à 18h (17h GMT) à Lâayoune, une heure avant la rupture du jeûne.Ils ont été ensuite interpellés par la police", a indiqué à l'AFP un témoin sous couvert de l'anonymat.

Dimanche en fin d'après midi les autorités marocaines n'avaient pas réagi.

Selon le ministère des Affaires étrangères espagnol, contacté par l'AFP, les 14 personnes ont été regroupés sur "recommandation des autorités locales" à la Casa Espana (hôtel espagnol) à Lâayoune en attendant d'embarquer dimanche soir à 21HGMT pour les Canaries.

Deux d'entre elles "ont nécessité des soins (pour) blessures", a indiqué le ministère, qui n'a pas précisé l'origine des blessures.

Selon l'association espagnole "SaharAcciones", organisatrice de la manifestation, les interpellations ont eu lieu au moment où ses militants cherchaient à déployer des pancartes "en faveur du peuple sahraoui et du respect des droits de l'homme" à Lâayoune.

Selon cette association basée aux Canaries, "un groupe de policiers en civil les a chargés sauvagement, arrêtés et conduits au commissariat", deux militants ont été blessés à la tête et au corps par des "coups de pieds et poings".

Dans un communiqué publié dimanche, l'Association du Sahara marocain (ASM, pro-gouvernementale) estime qu'au "moment où on s'attend à la reprise des négociations" entre le Maroc et le Polisario, sous les auspices de l'ONU (...) "les séparatistes sous tutelle de l'Algérie ne ménagent pas leurs efforts pour (les) entraver."

Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental est l'objet d'un conflit opposant le Front Polisario, partisan de l'indépendance, au Maroc, qui a annexé ce territoire en 1975 et propose une autonomie élargie.