Mauritanie: le pouvoir maintient des élections le 23 novembre

Par La rédaction

Nouakchott (AFP)

Le pouvoir du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a décidé de maintenir au 23 novembre les élections législatives et locales, en dépit de l'avis contraire de l'opposition qui réclamait un report, a annoncé jeudi un responsable de la majorité présidentielle.

"L'opération est lancée pour le 23 novembre, c'est définitif", a déclaré à la presse ce responsable, Mohamed Yahya Ould Horma, qui dirigeait la délégation à des négociations avec l'opposition ouvertes lundi à Nouakchott et suspendues mercredi.

M. Ould Horma a accusé les négociateurs de la Coordination de l'opposition démocratique (COD, une dizaine de partis) d'avoir "rejeté en bloc un projet d'accord soumis par la majorité", dont une proposition d'un report de "deux semaines au moins" des élections.

Il a cependant refusé  de parler de la fin du dialogue avec l'opposition, préférant évoquer "une suspension jusqu'à nouvel ordre des pourparlers avec nos partenaires, dans l'espoir de voir les choses évoluer positivement".

"Les signes ne sont pas positifs, c'est vrai, mais il ne faut jamais perdre espoir", a-t-il  reconnu, affirmant que le projet d'accord proposé à la COD répondait à l'essentiel de ses demandes.

Jeudi matin, le chef des négociateurs de la COD, Mohamed Ould Moloud, avait lié la reprise du dialogue à la "suspension de l'agenda électoral unilatéral initié par le pouvoir".

Les négociations avaient été suspendues car un report de deux semaines des élections législatives et locales était jugé insuffisant par l'opposition."Il faut donner le temps à la mise en place de l'accord en vue, dont des réamenagements des lois et l'audit du fichier électoral, mais cela doit nécessairement rester dans la limite qu'imposent les prochaines présidentielles prévues en avril 2014", selon M. Ould Moloud.