Mozambique: verdict le 16 septembre dans le procès de l'économiste poursuivi pour diffamation

31 août 2015 à 20h22 par La rédaction

Maputo (AFP)

Le verdict du procès de l'économiste mozambicain Carlos Castel Branco et du journaliste Fernando Mbanze respectivement poursuivis par l'Etat pour diffamation et abus de la liberté de la presse sera prononcé le 16 septembre, a annoncé lundi le juge d'un tribunal de Maputo. 

A l'issue de sept heures et demi d'audience ininterrompue et des réquisitoires des deux parties, le juge Joao Guilherme a reporté l'annonce du jugement au 16 septembre, a constaté un journaliste de l'AFP, présent au tribunal. 

M. Castel-Branco est poursuivi pour avoir publié un texte sur Facebook critiquant l'ancien président Armando Guebuza que M. Mbanze, rédacteur en chef du quotidien électronique Mediafax avait reproduit sous forme de lettre ouverte dans son journal.

"C'est auprès de lui [Armando Guebuza] que j'ai appris les valeurs du marxisme léninisme, du socialisme, de la révolution », a déclaré M. Castel Branco en ouverture du procès, rappelant sa collaboration avec l'ancien président dans les années 1980."Des valeurs qu'il a bafoué lorsqu'il est devenu chef de l'Etat" a-t-il poursuivi au bord des larmes. 

Dans son texte publié sur Facebook en 2013, l'économiste reprochait au président Guebuza le retour à l'instabilité militaire et le comparait à Hitler, Mussolini ou Mobutu, tout en appelant à sa démission.

Accusé de crime contre la sureté de l'Etat.M. Castel Branco est passible d'une peine de deux ans de prison. 

Des organisations internationales et de la société civile mozambicaines, dont quelques dizaines de membres manifestaient lundi devant le tribunal, se sont mobilisées pour dénoncer la tenue du procès. 

"Il s'agit manifestement d'une man�?uvre du gouvernement pour faire taire les voix dissidentes" a déclaré Muleya Mwananyanda d'Amnesty International, critiquant une "parodie de justice", dans un communiqué envoyé à l'AFP.