Nigeria: les services de renseignement disent avoir déjoué d'autres attentats

4 octobre 2010 à 18h12 par La rédaction

ABUJA (Nigeria) (AFP)

Les services de renseignement du Nigeria ont déclaré lundi avoir déjoué des projets d'attaques contre des bâtiments officiels à Abuja, dont le palais présidentiel, avant le double attentat qui a fait 12 morts et 38 blessés le 1er octobre, jour de la fête de l'indépendance.

Marilyn Ogar, porte-parole du service de sécurité d'Etat (SSS) a déclaré aux médias que le groupe à l'origine de ce double attentat avait prévu de faire exploser six voitures dans le secteur de la capitale où se trouvent le bâtiment de l'Assemblée nationale, la résidence et les bureaux de la présidence, la Cour suprême et le quartier général du SSS.

"L'ignoble acte terroriste qui a eu lieu le 1er octobre avait été programmé pour mercredi 29 septembre mais des informations reçus aux premières heures du 28 septembre ont permis de le déjouer", a-t-elle déclaré.

Plus de 70 voitures abandonnées dans les rues avaient alors été évacuées par la police, a ajouté la porte-parole.

Le double attentat à la voiture piégée de vendredi a eu lieu dans la même zone, à moins d'un kilomètre du lieu où devait se tenir la fête de l'indépendance en présence de dizaines de milliers de personnes et d'une douzaine de chefs d'Etat étrangers.

"Quand le plan A a été éventé, le groupe a tenté de pénétrer sur la place où devaient avoir lieu les célébrations pour y placer des engins explosifs", a-t-elle dit.

Les autorités nigérianes ont annoncé lundi l'arrestion de neuf suspects.Selon les services de renseignement, tous ont un lien avec un ex-leader du principal groupe armé du Nigeria, le Mend.

Cet homme, Henry Okah, a été interpellé samedi en Afrique du sud où il possède un domicile.