Ouganda: 83 hippopotames victimes de la maladie du charbon

Par La rédaction

KAMPALA (AFP)

Au moins 83 hippopotames sont morts depuis juin, victimes de l'anthrax, la maladie du charbon, dans un parc national ougandais, a indiqué lundi à l'AFP un responsable de ce parc.

"Le nombre de décès est maintenant de 83", a déclaré Tom Okello, conservateur en chef du parc Queen Elizabeth, dans le sud-ouest du pays.

L'épidémie avait débuté en juin dernier, et avait été signalée après la découverte en une seule demi-journée d'une dizaine d'hippopotames morts.

En 2004, une épidémie d'anthrax avait tué 300 hippopotames vivant sur les rives du lac George, à l'intérieur du parc Queen Elizabeth.

La maladie du charbon est une maladie infectieuse causée par une bactérie appelée Bacillus anthracis et affecte différents tissus, notamment la peau, les intestins, les méninges.Chez les animaux, la maladie entraîne généralement une mort subite.

Après l'épidémie de 2004, "nous nous sommes améliorés dans la gestion de la maladie (...), la situation est sous contrôle", a assuré M. Okello, précisant que le foyer infectieux était resté cantonné à une zone non fréquentée par les touristes.