Quatre soldats nigérians tués dans une attaque jihadiste près du Cameroun

Par AFP

AFRICA RADIO

Quatre soldats nigérians ont été tués dans l'attaque de leur base par des jihadistes dans le nord-est du Nigeria, près de la frontière avec le Cameroun, a-t-on appris lundi de sources militaires.

Des combattants de l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap) à bord de camions équipés de mitrailleuses ont tenté de prendre d'assaut cette base située à Banki dans l'Etat de Borno, l'épicentre de l'insurrection jihadiste."Nous avons perdu quatre hommes au cours d'une bataille acharnée qui a duré plus d'une heure", a dit à l'AFP un officier de l'armée qui a requis l'anonymat.L'intervention d'unités aériennes a été nécessaire pour repousser l'attaque, au cours de laquelle "20 jihadistes ont été neutralisés", a-t-il ajouté.Un autre militaire a confirmé l'attaque et a donné un bilan similaire, précisant qu'une dizaine de fusils avaient été récupérés.Banki, à 130 km au sud-est de la capitale de l'Etat de Borno, Maiduguri, abrite notamment plus de 45.000 personnes déplacées par les violences.L'insurrection jihadiste dans le pays le plus peuplé d'Afrique a débuté en 2009, avec les attaques du groupe Boko Haram, puis de l'Iswap, issu d'une scission de Boko Haram, qui est devenu le groupe armé dominant dans la région.Boko Haram a confirmé mi-juin la mort de son dirigeant historique, Abubakar Shekau, dans des combats contre l'Iswap.Ce conflit au Nigeria a fait près de 36.000 morts et deux millions de personnes ont été déplacées. Et il s'est étendu au Niger, au Tchad et au Cameroun voisins.