RDC: deux ONG anti-corruption dénoncent l'allègement par Trump de sanctions contre un milliardaire israélien

Par AFP

AFRICA RADIO

Deux ONG ont dénoncé lundi l'allègement par l'administration de Donald Trump, dans ses derniers jours, des sanctions américaines qui pèsent sur le milliardaire israélien Dan Gertler, accusé de corruption dans le secteur minier en République démocratique du Congo.

Soupçonné d'avoir signé des "contrats miniers et pétroliers opaques et entachés de corruption" en RDC, Dan Gertler a été placé en décembre 2017 sous sanctions du Département d'État américain.Washington l'accuse d'avoir faire perdre à la RDC "1,36 milliard de dollars de recettes" fiscales dans les années 2010, sous la présidence de Joseph Kabila, dont il était un proche."En décembre 2020, lors de ses derniers jours au pouvoir, l'administration Trump a considérablement allégé les sanctions" contre Dan Gertler, a dénoncé l'ONG Global Witness dans un communiqué, qui appelle "la nouvelle administration Biden à prendre une position ferme contre la corruption en appliquant à nouveau les sanctions dans leur intégralité et sans délai"."Gertler et la plupart des entreprises de son réseau ont reçu une licence du Bureau du contrôle des actifs étrangers au Département du Trésor, à quelques jours de la fin de l'administration (Trump)", a détaillé l'ONG Sentry, co-fondée par l'acteur George Clooney."La licence ne retire pas Gertler et sa nébuleuse de la liste des sanctions, mais elle mine de fait les sanctions", a ajouté Sentry.La licence permet à Gertler de refaire des affaires aux Etats-Unis et aux banques américaines, de débloquer ou de dégeler ses avoirs, a expliqué en substance Sentry."L'administration Biden devrait révoquer ce pardon de fait accordé à Gertler et ses entreprises", a souligné l'ONG.Le FMI a récemment exigé de la RDC "la transparence des contrats miniers", en préalable à toute négociation pour un prochain programme d'aide.Dans un message, le très actif ambassadeur des Etats-Unis à Kinshasa, Mike Hammer, a estimé que "la nouvelle administration Biden offre des opportunités pour élargir la coopération avec la RDC".