RDC: le rebelle Bosco Ntaganda a quitté le Rwanda pour la CPI

22 mars 2013 à 12h02 par La rédaction

KIGALI (AFP) - (AFP)

Le chef rebelle de République démocratique du Congo (RDC) Bosco Ntaganda, qui était officiellement depuis lundi à l'ambassade américaine de Kigali, a quitté le Rwanda pour la Cour pénale internationale (CPI) qui le recherche pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, a annoncé vendredi le gouvernement rwandais.

"Bosco Ntaganda vient de décoller de Kigali et se trouve entre les mains de responsables de la CPI," a annoncé la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, sur Twitter.

Dans un bref communiqué, l'ambassade américaine à Kigali a confirmé que le rebelle avait quitté ses locaux et était en route vers la CPI avec des responsables de la Cour.

Depuis La Haye, où elle siège, la CPI a elle aussi confirmé l'information.

Bosco Ntaganda, surnommé "Terminator", est notamment accusé par la CPI de viols, meurtres, pillages et enrôlements d'enfants-soldats entre septembre 2002 et septembre 2003 dans l'Ituri (nord-est de la RDC).

Des ONG accusent aussi le rebelle d'être responsable de crimes dans la province du Nord-Kivu (est de la RDC), où il était présumé diriger dernièrement la rébellion du M23, qui a explosé en deux factions rivales fin février.

Bosco Ntaganda a passé la frontière entre la RDC et le Rwanda le week-end dernier, comme plusieurs centaines d'hommes de la faction du M23 qu'il contrôlait et qui a été défaite dans des combats avec l'aile rivale.

Il a ensuite rejoint l'ambassade américaine à Kigali, quelque 150 km plus loin, dans des circonstances encore inconnues.