RDC: un hôpital incendié en Ituri dans une zone de combats

Par AFP

AFRICA RADIO

Un hôpital a été incendié en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, où de violents combats ont opposé lundi l'armée régulière à des miliciens dans cette province placée sous état de siège depuis le 6 mai, ont rapporté mardi plusieurs sources.

L'hôpital général de Boga, dans le sud de l'Ituri, "a été la cible délibérée d'une attaque brutale le 7 juin", a indiqué mardi l'organisation Médecins sans frontières (MSF) qui soutient l'hôpital.La pharmacie de l'hôpital et le dépôt des médicaments ont été pillés, le service de soins intensifs incendié et les bâtiments saccagés, selon les premières évaluations, a indiqué cette source. "Neuf enfants hospitalisés dans le service pédiatrique de l'hôpital et deux adultes attendent d'être évacués" vers un autre hôpital, à Gety, où "au moins huit patients, dont trois blessés par balle, sont arrivés hier soir (lundi)", poursuit MSF.L'ONG affirme savoir "très peu de choses" au sujet des auteurs et des motivations de leur assaut contre cet hôpital, "dernière structure qui fournissait des soins aux populations vivant dans cette partie négligée" de la RDC.L'armée mène des opérations militaires dans cette région de Boga et Tchabi, dans le territoire d'Irumu frontalier du Nord-Kivu, théâtre d'un récent carnage.Le 31 mai, une cinquantaine de civils ont été assassinés dans l'attaque des deux villages de Boga et Tchabi.D'après l'armée, l'hôpital a été incendié par des membres du groupe armé d'origine ougandaise des Forces démocratiques alliées (ADF) en fuite."Au moins quatre civils ont été tués, une église ainsi qu'une partie l'hôpital de Boga ont été incendié dont le laboratoire et le service des soins intensifs", a déclaré de son côté à l'AFP Kabimba Zitono, chef du groupement de Rubingo. L'attaque a été menée par des "hommes armés non encore identifiés" qui "se seraient retranchés" dans un village voisin, selon lui.MSF a appelé les parties au conflits au respect des structures sanitaires. "Toutes les parties ont la responsabilité de veiller à ce que l'infrastructure et les personnels médicaux soient respectés", a déclaré Frédéric Lai Manantsoa, chef de mission de MSF en RDC. Jeudi, l'Assemblée nationale a voté la prorogation de l'état de siège pour un mois dans les deux provinces voisines du Nord-Kivu et de l'Ituri, à la frontière du Rwanda et de l'Ouganda.Cet état de siège a été proclamé le 6 mai par le président Félix Tshisekedi pour lutter contre les groupes armés dans les deux provinces.