RDC: un sommet régional reconnaît la réélection de Kabila

Par La rédaction

KAMPALA (AFP) - (AFP)

Les chefs d'Etat des pays de la région des Grands Lacs ont reconnu vendredi la réélection du président Joseph Kabila en République démocratique du Congo et ont appelé l'opposition congolaise à faire de même, dans une déclaration publiée à l'issue d'un sommet dans la capitale ougandaise Kampala.

"Le sommet (...) félicite le président de la RDC pour sa réélection et appelle ceux qui ne sont pas satisfaits du résultat de l'élection à l'accepter et à travailler à reconstruire le pays", indique la déclaration, signée notamment par l'Ouganda, le Kenya, la Tanzanie, la Zambie, le Burundi et la République centrafricaine.

Pour le président ougandais, Yoweri Museveni, les préoccupations des observateurs internationaux sur des allégations de fraudes au cours du scrutin ne sont pas fondées."Il ne revient pas à ces observateurs (...) de diriger des pays", a-t-il déclaré à des journalistes à la fin du sommet.

La commission électorale en RDC a déclaré Joseph Kabila vainqueur du vote et toute personne non satisfaite du résultat doit le contester selon les règles de la constitution, a-t-il ajouté.

"Il existe au Congo un système pour faire appel si vous n'êtes pas content (...).Si les gens ne sont pas contents, ils doivent y avoir recours et arranger cette affaire", a-t-il dit.

Selon la Commission électorale nationale indépendante (Céni), le président sortant Joseph Kabila a obtenu 48,95% des suffrages contre 32,33% à l'opposant Etienne Tshisekedi, qui a rejeté "en bloc" ce résultat et s'est autoproclamé "président élu" de la RDC.D'autres candidats ont demandé l'annulation du scrutin.

La proclamation définitive des résultats de la présidentielle du 28 novembre par la Cour suprême de Justice est prévue samedi.