RDC: un vendeur ambulant s'ouvre le ventre, désespéré par la saisie de sa marchandise

Par La rédaction

KINSHASA (AFP) - (AFP)

Un vendeur ambulant âgé de 42 ans s'est grièvement blessé en s'ouvrant le ventre à l'aide d'un tesson de bouteille à Kinshasa, désespéré par la saisie de sa marchandise dans le cadre de l'opération de salubrité publique "Kinshasa propre", a indiqué vendredi la police.

"Des gens vendaient (jeudi) devant l'hôtel Memling (dans le centre-ville de Kinshasa), et cet endroit n'est pas prévu pour ce genre d'activités.Quand la police est arrivée, que les gens ont commencé à fuir et que tout a été saisi, un homme a cassé une bouteille et il s'est tailladé le ventre au niveau du nombril", a déclaré à l'AFP le général Jean-de-Dieu Oleko, chef de la police.

Selon lui, le vendeur ambulant, Médard Tombo, père de 4 enfants, aurait commis ce geste "désespéré" parce que sa marchandise d'eau et de jus de fruits a été saisie et qu'"il ne voyait pas comment il allait honorer la créance" envers son fournisseur."La blessure était quand même assez profonde", a ajouté le général Oleko.

Le Dr Albert Diabeno, directeur de l'hôpital général de Kinshasa où le vendeur a été admis, a précisé à l'AFP qu'il y avait notamment "une lésion de la couche qui recouvre les intestins".

"Quand il est arrivé hier (jeudi), nous-mêmes on était inquiets, on se demandait s'il allait s'en sortir.Il avait perdu beaucoup de sang, on a dû le transfuser pendant qu'il était opéré.Pour le moment, il se porte bien, ses taux vitaux sont stables, il parle...", a ajouté le médecin.

"Quand on parle avec lui, il dit qu'il a voulu se suicider parce qu'il en avait marre de la tracasserie des policiers", a expliqué le Dr Diabeno.

Les soins du patient, placé en unité de soins intensifs, sont pris en charge par la municipalité.Il pourrait sortir la semaine prochaine.

Les autorités de Kinshasa ont lancé en mai l'opération "Kinshasa propre".Cette initiative, qui vise à embellir la capitale congolaise, se traduit entre autres par une traque plus ou moins brutale des vendeurs ambulants.

Le gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta, a plusieurs fois dit que l'opération n'était pas liée au sommet de la Francophonie qui se tiendra à Kinshasa du 12 au 14 octobre.