RDC: une dizaine de blessés dans la répression d'une manifestation d'élus provinciaux

Par AFP

AFRICA RADIO

Au moins onze personnes, dont des députés provinciaux et un journaliste, ont été blessés dimanche lors de la répression d'une manifestation contre le gouverneur de la province du Sud-Kivu, dans l'Est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris lundi auprès d'un organisateur et d'une ONG.

"Les policiers (...) ont tiré des balles réelles et des bombes à gaz lacrymogène pour disperser" la population rassemblée à l'appel des députés provinciaux en colère contre "la mauvaise gestion" du gouverneur de la province, a déclaré à l'AFP le député Georges Musongela, un des organisateur de la manifestation."Dix personnes venues assister au meeting ont été blessées dont deux par balles", a-t-il ajouté.Parmi les blessés figurent deux élus et un journaliste, a indiqué l'ONG Partenariat pour la protection intégrée (PPI), une organisation locale de défense des droits de l'homme qui a "condamné" l'attitude des forces de l'ordre."Pascal William Boji (...) criait: +je suis journaliste+, un agent de la police lui a lancé une grosse pierre sur la poitrine. Sous le choc, le journaliste a perdu connaissance. Il a été conduit dans un centre de santé", a rapporté lundi l'organisation de défense de la presse Journaliste en danger (Jed).L'intervention de la police visait à "disperser (...) une manifestation non autorisée", a réagi auprès de l'AFP Désiré Kyakwima,un porte-parole du gouverneur Ngwabidge."Nous déplorons le fait que le débat parlementaire quitte l'hémicycle pour la rue", a-t-il ajouté.