Rwanda: perpétuité pour la première femme reconnue coupable de génocide

Par La rédaction

ARUSHA (Tanzanie) (AFP) - (AFP)

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda a condamné à la prison à perpétuité, vendredi à Arusha, une ex ministre rwandaise, Pauline Nyiramasuhuko, première femme reconnue coupable de génocide par une juridiction internationale.

Le TPIR a également condamné à la détention à perpétuité le fils de Mme Nyiramasuhuko, Arsène Shalom Ntahobali.

L'ancienne ministre de la Famille et son fils étaient les deux principaux accusés d'un groupe de six personnes, poursuivies pour crimes de génocide et crimes contre l'humanité pour leur rôle présumé dans le génocide des Tutsi à Butare (sud du Rwanda).Leurs avocats avaient plaidé l'acquittement.

Pauline Nyiramasuhuko, 65 ans, était la première femme poursuivie pour de tels chefs d'accusation devant une juridiction internationale.

Le génocide des Tutsi commis au Rwanda en 1994 à l'instigation du régime extrémiste hutu alors au pouvoir a fait, selon l'ONU, environ 800.000 morts.