Sénégal: sécurité renforcée dans des villes fréquentées par des Occidentaux

Par La rédaction

DAKAR (AFP) - (AFP)

Les mesures de sécurité ont été renforcées ces derniers jours à Dakar et Saint-Louis, dans le nord du Sénégal, notamment autour de sites fréquentés par des Occidentaux, dans le contexte de la guerre du Mali, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Un dispositif de sécurité plus important que d'habitude est en place depuis quelques jours dans le centre-ville de Dakar, où des véhicules de police sont postés à des carrefours importants, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des éléments de la police procédaient mercredi matin à des contrôles d'automobilistes à plusieurs endroits du Plateau.

Un journaliste de l'AFP a constaté mardi soir des contrôles également dans le quartier populaire de Colobane.

"La sécurité a été renforcée dans tout Dakar pour sécuriser la ville.C'est à cause des évènements au Mali", a affirmé à l'AFP une source policière.

"Il y a des patrouilles avec des opérations mixtes de la police et de la gendarmerie", a-t-elle ajouté.

Les sites particulièrement fréquentés par des Occidentaux font aussi l'objet d'une surveillance accrue à Dakar mais aussi à Saint-Louis, ville du Nord du Sénégal, a indiqué la même source.

A Saint-Louis, un témoin a indiqué à l'AFP avoir constaté "des fouilles corporelles" et des contrôles électroniques devant des lieux abritant des Occidentaux.

Le Sénégal participe à la force africaine qui doit prendre le relais de l'armée française, engagée au côté de l'armée malienne contre les groupes islamistes armés qui occupaient le nord du Mali.Il a promis de déployer un bataillon de cinq cents hommes.

"Aider le Mali à recouvrer son intégrité territoriale en mettant hors d'état de nuire des groupes terroristes, c'est prévenir un danger qui guette à nos frontières.C'est protéger le Sénégal et sa population", a déclaré le 16 janvier le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, dans un discours prononcé à l'Assemblée nationale, au nom du chef de l'Etat sénégalais Macky Sall.