Dépêches AFP

Six soldats tués par des jihadistes de Boko Haram au Tchad

20 octobre 2020 à 13h56 Par AFP
Six soldats tchadiens ont été tués dans une embuscade de Boko Haram dans la région du lac Tchad, où les jihadistes multiplient les attaques meurtrières contre les civils et les forces de sécurité, a annoncé l'armée mardi. Cette vaste étendue d'eau et de marécages parsemée d'îlots habités sert de repaire à ce groupe originaire du Nigeria voisin ou à une branche dissidente, le groupe Etat Islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap). "Une patrouille de reconnaissance est tombée dans une embuscade de Boko Haram à Tchoukou Maria", un groupe d'îlots sur la frontière entre le Tchad et le Nigeria, a annoncé à l'AFP le porte parole de l'armée tchadienne, le général Azem Bermendoa Agouna. Six soldats ont péri, 12 ont été blessés et les militaires ont tué "une dizaine de terroristes", a-t-il assuré.L'insurrection de Boko Haram est née en 2009 dans le Nord-Est du Nigeria avant de se propager dans les pays voisins, notamment autour du lac Tchad: Niger, Cameroun et Tchad. Depuis, plus de 36.000 personnes (principalement au Nigeria) ont été tuées, et 3 millions ont dû fuir leur domicile, selon l'ONU.En 2016, Boko Haram s'est scindé en deux branches: la faction dirigée par son chef historique, Abubakar Shekau, et l'Iswap, affilié au groupe Etat islamique (EI).L'armée tchadienne avait déclenché en avril une vaste offensive contre Boko Haram après la mort d'une centaine de soldats dans une attaque du groupe jihadiste dans une de ses bases du lac Tchad.