Somalie: deux morts dans un attentat suicide des Shebab près d'une base turque

23 juin 2020 à 14h54 par AFP

AFRICA RADIO

Un jihadiste membre de l'organisation des Shebab en Somalie s'est fait exploser mardi près d'une base d'entraînement de l'armée turque à Mogadiscio, tuant deux personnes, a annoncé le chef de l'armée somalienne.

"Quelqu'un portant un engin explosif a tenté de s'infiltrer dans une foule d'étudiants souhaitant rejoindre l'armée, mais il a été abattu par les forces de sécurité. Il a déclenché son engin avant d'atteindre la zone où se trouvaient les étudiants" qui doivent être entraînés par la Turquie, a affirmé aux médias d'Etat le chef de l'armée, le général Odowaa Yusuf Rageh.Un civil et un étudiant ont été tués lors de l'explosion de l'engin, selon lui.Les Shebab, liés à Al-Qaïda, ont revendiqué cette attaque dans un communiqué publié par SITE, l'agence américaine de surveillance des groupes jihadistes.Le ministère turc de la Défense a confirmé l'attaque sur Twitter, relevant qu'elle avait eu lieu à 200 mètres de sa base à Mogadiscio."Nous ne laisserons pas nos frères de Somalie seuls dans leur combat contre les groupes terroristes", a-t-il assuré.L'académie militaire turque de Mogadiscio a ouvert ses portes en 2017 et est la plus importante base d'entraînement étrangère en Somalie.Plusieurs pays, dont la Turquie, forment des soldats somaliens qui remplaceront ceux de la force de l'ONU en Somalie, l'Amisom, sur le point de quitter ce pays après presque 14 ans de présence.La Somalie a plongé dans le chaos après la chute du régime militaire du président Siad Barre en 1991, suivie d'une guerre de chefs de clans et de la montée en puissance des Shebab.Evincés de leurs principaux bastions par l'Amisom en 2011, les Shebab ont poursuivi leur guerre contre le gouvernement, menant régulièrement des attaques meurtrières à Mogadiscio et dans les pays voisins membres de la force de l'ONU, en particulier au Kenya.La Turquie est l'un des plus proches partenaires étrangers de la Somalie, lui offrant assistance militaire, humanitaire et scolaire. Elle y a récemment envoyé des avions chargés d'équipements médicaux pour l'aider à lutter contre la pandémie de coronavirus.Des victimes des attaques jihadistes à Mogadiscio ont en outre souvent été évacuées en Turquie pour y être soignées.Selon le site du ministère turc des Affaires étrangères, sa plus grande ambassade dans le monde se trouve à Mogadiscio et les investissements turcs en Somalie s'élèvent à 100 millions de dollars.Des entreprises turques gèrent l'aéroport international et le port de Mogadiscio.