Somalie: le président du Puntland éliminé lors de l'élection à sa succession

Par AFP

AFRICA RADIO

L'actuel président de l'État semi-autonome du Puntland, dans le nord de la Somalie, Abdiweli Mohamed Ali Gaas, a été éliminé mardi au premier tour de l'élection pour désigner son successeur.

M. Gaas, un ancien Premier ministre à l'échelon fédéral, n'a obtenu que 8 voix sur les 66 parlementaires votant à bulletins secrets pour désigner le nouveau président de cet État fédéré, dans la capitale régionale Garowe, à 900 km au nord de Mogadiscio.Il figurait parmi les 21 candidats, tous des hommes. A l'issue d'un second tour, deux candidats restaient en lice: Said Abdulahi Deni, un homme d'affaires influent et ancien ministre du gouvernement fédéral, et le général Asad Osman Abdullahi, ancien chef des services de sécurité du Puntland.Le nom du futur président devait être connu dans la journée.Le Parlement du Puntland, dont les membres sont désignés tous les quatre ans par les notables locaux, est entré en fonction la semaine dernière. Une seule femme figure parmi les 66 parlementaires."La sécurité en ville a été renforcée et tous les mouvements sont repoussés jusqu'à ce que l'élection soit terminée", a indiqué un responsable de la police, Mohamed Abdirahman.Le Puntland est l'un des six États officiellement fédérés somaliens. Mais parmi eux se trouve la république autoproclamée du Somaliland (nord), qui s'est déclarée indépendante du reste de la Somalie en 1991 et ne reconnaît pas le gouvernement central.Comme le reste de la Somalie, à l'exception du Somaliland, le Puntland n'a cessé depuis des décennies de connaître des combats entre milices claniques et a, plus récemment, été frappé par des attentats perpétrés par des militants affiliés à Al-Qaïda ou à l'État islamique.Une élection similaire avait eu lieu en décembre dans un autre des États fédérés, l'État du Sud-Ouest (South West State). Abdiaziz Hassan Mohamed, connu sous le surnom de "Laftagaren", un ancien ministre de l'actuel gouvernement fédéral somalien, avait été élu au premier tour de scrutin.