Soudan du Sud: entre 400 et 500 morts dans les violences, selon l'ONU

Par La rédaction

New York (AFP)

Entre 400 et 500 cadavres ont été transportés dans des hôpitaux de Juba, la capitale du Soudan du Sud, à la suite des combats opposant des factions rivales de l'armée, a affirmé mardi un responsable de l'ONU.

Le secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l'ONU Hervé Ladsous a ajouté devant le Conseil de sécurité que 800 autres personnes avaient été blessées dans ces affrontements entre les forces fidèles au président sud-soudanais Salva Kiir et celles d'un de ses opposants, selon des diplomates qui étaient présents lors de la réunion.