Soudan: impossible de tenir le référendum d'Abyei à la date prévue

14 octobre 2010 à 10h23 par La rédaction

KHARTOUM (AFP)

Le référendum sur le statut de la région pétrolifère disputée d'Abyei, à la lisière entre le Nord et le Sud du Soudan, ne pourra se tenir le 9 janvier comme prévu, des différends persistant sur les critères d'éligibilité des électeurs, a annoncé jeudi un responsable politique.

"Nous nous sommes mis d'accord sur le fait qu'il n'était pas possible de tenir le référendum à Abyei le 9 janvier prochain", a affirmé lors d'une conférence de presse à Khartoum Al-Dirdiri Mohammed Ahmed, le responsable de la question d'Abyei au sein du Parti du Congrès National (NCP) du président Omar el-Béchir.

Ce responsable faisait partie de la délégation du NCP qui a participé en Ethiopie à des négociations avec le Mouvement de libération du peuple du Sud-Soudan (SPLM, ex-rebelles sudistes) sur le statut d'Abyei.

Les deux parties avaient annoncé mardi dans un communiqué conjoint que les pourparlers avaient échoué.

Les citoyens d'Abyei devaient voter le 9 janvier pour décider leur rattachement au nord ou au sud du Soudan.

Le Sud-Soudan doit le même jour aller aux urnes pour dire s'il veut le maintien de l'unité du Soudan ou la sécession.

Ces scrutins sont les points-clés de l'accord de paix global (CPA) ayant mis fin en 2005 à deux décennies de guerre civile entre le Nord, majoritairement musulman, et le Sud, en grande partie chrétien.