Soudan: une centaine de morts dans des heurts au Sud-Soudan

Par La rédaction

JUBA (Soudan) (AFP)

Près d'une centaine de personnes ont été tuées au Sud-Soudan au cours de la semaine écoulée dans des affrontements entre voleurs de bétail et des attaques de rebelles, ont indiqué mercredi des responsables locaux.

Dans l'Etat de Warrap, 29 personnes ont été tuées après une attaque menée lundi par le groupe rebelle de Peter Gadet, ancien général des forces sudistes devenu commandant de milice.

"Ces personnes ont été tuées dans une attaque des rebelles de Gadet, venus de l'Etat d'Unité, et parmi les morts figurent deux officiers de police", a déclaré Philip Aguer, porte-parole de l'armée sudiste.

L'armée sudistes a affronté au moins sept différentes milices ces derniers mois dans des combats de plus en plus intenses mettant en danger la vie des civils, à moins d'un mois de l'indépendance du Sud-Soudan.

En outre, au moins 71 personnes ont été tuées dans des combats la semaine dernière entre voleurs de bétail lourdement armés dans l'Etat des Lacs, selon des responsables locaux.

D'autre part, des affrontements meurtriers sur fonds de disputes pour du bétail opposants la tribu Toposa du Sud-Soudan et l'ethnie Turkana du Kenya ont eu lieu dans différentes régions frontalières entre les deux pays.

Les affrontements pour du bétail sont communs à la frontière entre le Sud-Soudan et le Nord du Kenya où les éleveurs sont souvent armés.

Par ailleurs, au moins 38 personnes ont été tués dans le comté de Cuibet dans l'Etat de Lakes le 9 juin dernier, selon John Matur, officier de ce comté.

"Plusieurs maisons ont été brulées et des attaques ont été menées en représailles", a affirmé M. Matur soulignant que les affrontements opposaient des factions rivales du peuple Dinka.

Les combats ont été déclenchés par des attaques en vengeance aux raids, a-t-il ajouté.

"Il y a également eu des tires contre des voitures et le peuple souffre", a-t-il précisé.

"33 personnes ont été tuées lors des violences du 11 juin", a annoncé pour sa part David Marial Gumke, commissaire du comté du Rubek à l'Est s'exprimant sur la radio Miraya.

Au moins neuf personnes de l'ethnie Turkana du Kenya ont aussi été tués lorsque des hommes de la tribu Toposa les ont interceptés alors qu'ils volaient du bétail du côté soudanais dans la nuit de dimanche à lundi, a affirmé un responsable de la police kenyane à l'AFP.

Selon l'ONU, plus de 1.500 personnes ont été tuées dans les violences à travers le Sud-Soudan depuis le référendum pour l'indépendance en janvier.